Achat OR Vente Or et bijoux cassés

ACHAT OR article publié le 24 mars 2012

achat Or, la ruée dans nos campagnes

« Quand la fièvre de l’or les gagna, ils perdirent eux aussi tout scrupule », écrivait Blaise Cendrars dans L’Or.

C’est par cette citation que commence un article paru dans un journal du Nord de la France et pour lequel j’ai réagi. Voici le lien vers cet article:

http://dailynord.fr/2012/02/la-ruee-vers-lor-de-nos-campagnes-la-bonne-affaire/

J’insère également mon commentaire à ces propos:

Les lecteurs doivent être vigilants quant à la vente de leur Or (bijoux ou autres métaux précieux…) et autres biens précieux. En effet, les prix consentis aux clients paraissent très (trop!) bas par rapport à la valeur de leurs biens. Aujourd’hui, pour des bijoux Or 18k (750/1000), le prix de rachat au gramme devrait se situer dans une tranche de 21 à 24 €, voire mieux, chez des professionnels corrects (cours du lingot 42000€). J’entends ici le prix NET payé aux clients.

Concernant l’Or dentaire, il faut savoir que la teneur en Or varie de 15 à 85%!, seul des professionnels équipés notamment d’un spectromètre peuvent réellement définir le taux exact d’or dans un alliage dentaire. Par ailleurs, ces alliages contiennent d’autres métaux précieux comme du platine et du palladium qui ne sont apparemment pas rétribués par les acheteurs d’Or notamment les itinérants. Le gramme de platine cote sur le marché des métaux précieux aujourd’hui environ 38€ le gramme et le gramme de platine 17€ le gramme.

Les sociétés comme celle citée dans votre article font ainsi de très gros profits sans réelle irrégularité puisque les clients acceptent les sommes proposées, sans possibilités de retour!? Cependant sur ce point, il semblerait que non. Ainsi, selon des contacts pris avec les services de l’état compétentes, la démarche de ces sociétés d’achat d’Or itinérantes doit être interprétée comme du démarchage à domicile et les clients devraient bénéficier d’une délai de rétractation de 7 jours! A vérifier et à faire respecter le cas échéant…difficile cependant si les informations de la société ne sont pas demandées par les clients et trois mois après, c’est trop tard.

La démarche des buralistes peut se comprendre, puisqu’ils sont ‘rétribués’ , 10% me paraît énorme, mais tout compte fait ,pas étonnant vu les conditions de rachat constatées.

Il faut également savoir que nombre de ces sociétés sont des sociétés qui ont leur siège social au sein de la CE (Allemagne, Belgique, Royaume-Uni…). Elles effectuent leurs ‘Raids’ en France au fin fonds de nos campagnes et surfent sur la méconnaissance des marchés des métaux précieux de nos concitoyens (bien que ces derniers soient de plus en plus avisés !). Qui plus est, cette technique d’achat itinérante n’est souvent pas tolérée dans leur pays. Prenons le cas de l’Allemagne (C’est dans l’air du temps), la société d’achat doit avoir un enregistrement de société dans la ville ou elle achète l’Or et les métaux précieux.

N’oublions pas les bases, vérification de la balance (présence du carnet de métrologie), AFFICHAGE des prix de rachat à la vue des clients, déclaration auprès de la Mairie de la commune concernée, vérification obligatoire des pièces d’identité, inscription immédiate de la transaction dans un livre de Police, et INTERDICTION de payer toute transaction en espèces (et ceci à partir du 1€).
Le maître mot reste COMPAREZ.

Achat Or Vente Or et bijoux cassés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *